Randonnées en France

Je vous propose ici quelques unes des randonnées itinérantes que nous avons effectuées en France depuis l'été 2000.

{short description of image}

Nouveau !

Eté 2016 ; nous poursuivons notre balade sur le GR4, en démarrant de Bourg-Saint-Andéol, d'où nous étions partis pour le Cantal, et en rejoignant Grasse, terminus du GR. Nous marchons ainsi à notre rythme sur près de 400km.
Le temps est beau, trop beau ; le plan canicule a été déclenché dès notre troisième jour de marche et nous n'aurons pas une seule goutte de pluie pendant la marche.

Eté 2013 ; en suivant le GR5, nous avons déjà parcouru la frontière Est de la France, depuis Menton jusqu'à Fesches le Châtel, à côté de Montbeliard. Pourquoi nous arrêterions-nous en chemin ? Nous décidons donc de poursuivre l'itinéraire, de Fesches jusqu'à la Moselle. Le temps est globalement excellent, voire caniculaire. Quelques étapes sont néanmoins bien arrosées... Le parcours est très intéressant dans le massif des Vosges ; les quatre étapes "plates" entre la Moselle et le massif des Vosges nous laissent perplexes quant à l'intérêt de poursuivre ce GR, qui se dirige à partir de là vers le Luxembourg.

{short description of image}

Nouveau !

Il n'existe pas de topoguide pour le GR du littoral, dont le tracé a déjà subi quelques évolutions.
J'ai néanmoins décidé de le suivre, tronçon par tronçon, en suivant le tracé de la carte IGN. Je prépare la trace que je charge sur le téléphone, et m'en tiens à ce circuit, quel que soit le balisage sur place.
Le découpage en étapes que j'ai utilisé n'est pas un modèle : mon but est uniquement de vous faire partager les paysages et vous donner envie d'aller vous balader

Eté 2015 ; nous décidons de prolonger l'itinéraire de l'an dernier, sur le GR4. En trois semaines de marche, nous rejoignons la banlieue de Limoges au massif du Cantal, soit près de 400km.
Le temps est globalement excellent, voire caniculaire. Nous ne serons rafraîchis par la pluie qu'une seule journée sur toute la balade.
Il est clair, avec nos critères, que plus nous nous rapprochons de l'Auvergne, plus la randonnée est agréable est intéressante.

Nouveau !

Pour cet été 2014, nous choisissons de nous balader entre l'Ardèche et le Cantal, en suivant le GR4.

Le temps est d'abord superbe, puis caniculaire.... avant un méga orage au bout d'une semaine, qui détraque définitivement le temps pour les quinze jours suivants, à l'exception évidemment du dernier jour !

Cette année 2012, nous suivons de nouveau le GR5, mais cette fois vers le Sud; dans le sens du topoguide.
Le temps est pourri le premier jour, mitigé le second, et tournera rapidement à la canicule : alors qu'au début nous pestons d'être le plus souvent en forêt, donc sans aucune vue, nous en arriverons rapidement à espérer que les marches à découvert seront le plus court possible !
A part lorsque nous passons dans des lieux touristiques, personne ou presque ne marche sur le GR.

Nouveau !

Eté 2011... nous décidons de prendre le train jusqu'au Puy, et de là de rejoindre Genève en suivant le GR65.
Les étapes sont de 20 kilomètres en moyenne, avec un dénivelé toujours faible. Malgré une météo très alarmiste, nous marcherons au maximum un quart d'heure sous une pluie légère, avec beaucoup de chance à Tence, et avec quelques averses carabinées... la nuit.
Le paysage est varié et agréable sur l'itinéraire, à l'exception peut-être de la traversée de l'Isère, assez monotone et plate.

Eté 2010 : nous avons décidé de poursuivre le GR5 dans notre remontée vers le Nord, et de terminer la traversée des Alpes en le suivant de Landry à Saint-Gingolph, sur les rives du lac Léman, ce qui nous permet de compléter le cheminement déjà effectué depuis Menton.Le temps est moins radieux que dans notre précédente sortie en Vanoise ; nous aurons droit à quelques journées particulièrement arrosées. Nous rencontrons surtout des alpages, montant jusqu'à plus de 2000 mètres. De nombreux bouquetins se laissent approcher ; il y a du monde, et les refuges sont pleins, sur le tronçon commun avec le tour du Mont-Blanc. .

Eté 2009: nous nous décidons (enfin) à poursuivre le GR5 au -delà de Modane, c'est à dire en faisant le tour de la Vanoise. Nous avons été obligés de réserver les refuges, donc de planifier l'itinéraire. La météo a été conforme à la commande passée, c'est-à-dire excellente. Tout comme les paysages, la faune et la flore... de la Maurienne.

En cette année 2008, nous décidons de faire le tour des Bauges. Cette semaine de marche nous conduira de Chambéry à Annecy, en longeant des falaises calcaires ou ou en arpentant leur crête, ou encore dans la forêt ou les alpages.


Eté 2015 ; nous suivons le GR4 depuis le Cantal jusque Limoges. Et quelques tronçons du chemin sont communs avec un autre itinéraire que nous avions suivi 10 ans plus tôt, le tour des volcans d'Auvergne par le GR30. De beaux souvenirs, que je décide de "graver" sur mon site.
Cette mise à jour m'a donné une envie : refaire ce superbe circuit, qui offre un regard sur plusieurs groupes volcaniques auvergnats : le Cézallier, le massif du mont Dore avec le groupe du Sancy, le groupe des monts Dore, le groupe du Pavin, la chaîne des Puys, mais aussi sur le socle granitique de l'Auvergne.


Nouveau !

Nouveau !

Deux ans après le tronçon Larche-Menton, nous avons en cette année 2004 suivi le GR5 sur le tronçon Modane-Larche, avec Michèle, Bruno et Olivier. Compte-tenu des dates retenues, nous préférons remonter vers le Nord, pour éviter d'être bloqués ou gênés par la neige.


Retour sur le GR10 ! Nous décidons en cet été 2003 de poursuivre notre chemin pendant quinze jours, de Cauterets à Fos. Nous tenterons de nouveau le passage de la Hourquette d'Ossoue, cette fois sans neige et avec succès. Nous portons la tente pour être moins dépendants des refuges, bondés en cette saison. Une belle balade, avec un temps généralement magnifique....


Début Juillet 2002 : nous décidons de suivre les GR 5 et 52, depuis Larche jusqu'à Menton.
Nous choisissons une formule relax : pas d'étape de plus de sept heures de marche. Le temps est magnifique, à quelques rares exceptions temporaires près. La montagne est encore fleurie, et les animaux plus nombreux chaque année (chamois, bouquetins, marmottes).


Après les Hautes Pyrénées, nous enchaînons dans des paysages de petite montagne avec les Pyrénées Ariégeoises. Nous suivons du 23 au 27 Juillet le GR de pays du Tour du Val de Garbet, ou sentier des montreurs d'Ours. Pour cette balade tout confort, nous passons confortablement de gîte en gîte sans porter les bagages. Une promenade relaxante, mais le beau temps et les vues dégagées n'étaient pas vraiment de la partie...


Du 15 au 21 Juillet 2001, nous avons suivi le GR10 dans les Hautes Pyrénées, entre Arrens et Oredon. Quelques étapes superbes au programme, avec même de la neige fraîche !


Pour changer du Queyras, nous avons suivi le GR8 dans les Landes, au cours de ce mois de Septembre 2000. Vous verrez bien sûr dans ce carnet du sable et des pins, mais aussi de l'eau : étangs, "courants", et océan.


Du 20 au 27 Juillet 2000, nous avons suivi le GR58, qui fait le tour du Queyras. Au programme : paysages magnifiques, temps superbe, et quelques marmottes...


(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 15/09/2016